Réduction d'eau non facturée

On utilise les cookies pour assurer la meilleur expérience et améliorer la performance de notre site.
Pour plus d'informations, consultez les Termes et conditions et la Politique de confidentialité.

Cliquez pour accepter

L'AGS soutient l'implémentation de méthodes pour la réduction d'eau non facturée dans les systèmes de distribution d'eau qui contribue pour l'optimisation des ressources environementales et l'efficience économique des entités de gestion.

La solution comprend les activités suivantes :

Création d'un diagnostic des systèmes d'alimentation d'eau

Création de plans d'intervention pour réduire l'eau non facturée.

Évaluation de la performance des systèmes d'alimentation d'eau

Surveillance des variables hydrauliques

Gestion des parcs compteurs

Modélisation hydraulique du réseau

Formation technique des équipes opérationnelles

Implémentation de solutions technologiques :

Surveillance des variables hydrauliques en temps réel

Gestion intégrée des compteurs

Évaluation des performances

Bilan hydraulique

Support à la réhabilitation des systèmes d'alimentation d'eau

Support aux activités d'opération de contrôle de pertes d'eau :

Sectorisation du réseau

Détection active de fuites

Programmes d'inspection des éléments de réseau

Bénéfices

Réduction des volumes d'eau non facturée (pertes réelles, pertes apparentes et consomation autorisée non facturée)

Optimisation de la gestion des réseaux d'alimentation d'eau

Augmentation de la capacité technique des équipes

Expérience

Développement de projets pour réduire l'eau non facturée dans ses éléments de pertes réelles, pertes apparentes et contrôle de la consommation autorisée non facturée.

Plan de réduction d'eau non facturée

6Entités de gestion
nationales

4Entités de gestion
internationales

951millions de m3/an d'eau
produits

15.751km de réseau

2.165.774utilisateurs

Contrôle opérationnel des pertes

4Entités de gestion
nationales

2.4millions de m3 de réduction
d'eau non facturés

2.240km de réseau

69.000utilisateurs

surveillance de débit

12Entités de gestion

494Zones de mesure et
contrôle

1.378Capteurs

9.497km de réseau

Cas d'étude

Réduction de l'Eau Non Facturée au Chili

Comme mesure de réduction de l'Eau Non Facturée (ENF), l'AGS coordonne un projet où elle a implémenté un modèle de gestion efficace des systèmes d'alimentation d'eau dans deux entités de gestion au Chili qui présentaient un niveau élevé d'eau perdue dans le système, un niveau bas de mesure de débit dans le réseau et des compteurs très anciens, responsables des mesures incorrectes de la consommation des clients.

Dû aux plusieurs contraintes existantes, il y avait grande urgence pour réduire les niveaux de perte d'eau des entités. Pour cette raison, ce projet a été mis en place entre janvier 2015 et mars 2020 et un des principaux bénéfices a été l'impémentation de méthodes dans la gestion et opération des systèmes d'alimentation d'eau, ce qui a permis de diagnostiquer les problèmes, identifier les zones prioritaires et définir des actions concrètes afin d'améliorer l'efficience hydrique, technologique et organisationelle des entités.

Il faut encore faire référence à la réduction d'Eau Non Facturée (ENF) des deux entreprises d'environ 8,8%, ce qui se traduit en une récupération annuelle de 11,2 millions de mètres cubes et une réduction importante des coûts en faveur des Entités de gestion.

La capacité technique de l'AGS dans la réponse au défi proposé a été reconnue par les Entités de gestion et leur groupe d'actionaires ainsi que par l'institution de réglementation chilienne (le SISS) ce qui a permis d'établir un partenariat qui se traduit par la continuité du travail en place actuellement et dans la possibilité de s'élargir à d'autres domaines - réduction d'afflux et inflitrations dans les systèmes de drainage urbain, traitement d'eaux usées et d'efficience énergétique.

La répercussion du projet a aussi promu le contact avec d'autres entités de gestion au Chili et a mis en place un nouveau projet qui est en cours en ce moment lui aussi focalisé sur l'amélioration de l'efficience hydrique des systèmes qui, en sept mois à peine, représente déjà une réduction de 3,6% des niveaux de ENF ce qui équivaut à une récupération annuelle de 1,4 millions de mètres cubes.

Galerie

retourner à solutions